Sommaire

Une tronçonneuse est une machine dont le fonctionnement peut sembler complexe pour l'amateur, surtout quant aux réglages du système de coupe s'ajoutent ceux du moteur thermique. Débuter sans souci avec une tronçonneuse est possible à condition de connaître les petits problèmes qui peuvent survenir et la manière d'y remédier.

Que vous ayez opté pour l'achat d'un appareil ou pour sa location, cette astuce vous aidera à résoudre les petits problèmes de tronçonneuse et à détecter les pannes éventuelles.

Quels problèmes peuvent se présenter, et sur quelle tronçonneuse ?

On distingue deux sortes de tronçonneuses :

  • La scie à chaîne : c'est la tronçonneuse à bois ou à matériaux, dont la coupe est assurée par une chaîne à dents entraînée par un moteur thermique (à essence ou électrique, sur secteur ou sur batteries).
  • La tronçonneuse à disque : c'est la tronçonneuse de sol ou la meuleuse à une ou deux mains, dont la coupe est assurée par un disque lisse, denté ou diamanté, dont la rotation est assurée par un moteur également thermique (à essence ou électrique, sur secteur ou sur batteries).

Problèmes de coupe de la tronçonneuse

Si le moteur de la tronçonneuse démarre, mais que la tronçonneuse n'est pas efficace, c'est du côté du système de coupe que le problème se situe. Avant de rechercher la casse ou le grippage d'un élément, quelques vérifications résolvent habituellement la majorité des problèmes.

Sur la tronçonneuse à disque

Un problème d'efficacité de coupe sur une tronçonneuse à disque dont le moteur et le disque tournent est souvent dû soit à un mauvais choix ou un mauvais positionnement du disque de coupe, soit à un mauvais serrage du disque.

  • Choix du disque : un disque de coupe n'a pas les mêmes caractéristiques pour couper la pierre, le métal ou d'autres matériaux. Tout disque comporte un certain nombre d'indications qui sont à respecter pour l'utiliser efficacement et notamment selon qu'il est diamanté ou non.
  • Diamètre du disque et de l'alésage : à choisir selon la tronçonneuse. Le diamètre du disque et son alésage sont inscrits sur le disque sous la forme "230 mm × 22,23 mm", où "230 mm" est le diamètre extérieur du disque (généralement 80, 115, 125, 180, 200, 230, 300, 350 mm) et "22,23 mm" le diamètre du trou central de fixation (alésage) de 15 à 25,4 mm. Lorsque le disque possède un alésage trop important, il ne peut être centré correctement sur la tronçonneuse et perd toute efficacité.Il existe des bagues de réduction d'alésage qui permettent de centrer sur l'axe d'une tronçonneuse des disques ayant un alésage plus important.
  • Utilisation : les informations et restrictions inscrites sur le disque doivent être respectées pour assurer son efficacité et notamment le sens de rotation indiqué par une flèche, la vitesse de rotation exprimée en tours/minute (rpm), ainsi que le mode d'utilisation à sec ou à l'eau signalé par le pictogramme d'un robinet ou d'une goutte d'eau barré (à sec uniquement) ou non barré (à l'eau).
  • Défaut de serrage du disque : le disque se positionne entre un flasque intérieur et un flasque extérieur qui est serré à l'aide de la clé appropriée. L'absence ou le mauvais état d'un des flasques interdit tout serrage.Certaines tronçonneuses à disque possèdent un frein de disque qui doit être contrôlé afin de s'assurer qu'il n'est pas resté serré ou grippé en position intermédiaire.
  • Manque de puissance : si la machine manque de puissance, il faut s'assurer que le système d'entraînement n'est pas en partie colmaté par des débris de coupe. Le démontage des flasques est requis afin de nettoyer le renvoi d'angle et le pignon de sortie.

Une fois ces vérifications et contrôles faits, si le problème persiste, il s'agit d'une panne due à la casse ou à l'usure d'une pièce dont le renvoi d'angle est le cas le plus probable.

Sur la scie à chaîne

Qu'il s'agisse d'une tronçonneuse thermique ou d'une tronçonneuse électrique, la coupe se fait par sa chaîne munie de dents qui est entraînée en rotation sur le guide-chaîne par la puissance du moteur via un pignon situé directement en sortie d'arbre moteur.

Les problèmes d'entraînement sont assez classiques selon les symptômes :

  • Montage de la chaîne : la chaîne d'une tronçonneuse, son pignon d'entraînement et son guide-chaîne forment un ensemble spécifique dont il ne faut changer les éléments qu'avec prudence. Un problème de rotation d'une nouvelle chaîne peut être dû au pas de chaîne inadapté (pas de chaîne : distance entre deux entraîneurs adaptée au nombre et à l'écartement des dents du pignon).Le guide-chaîne comporte les indications nécessaires pour son remplacement et pour le remplacement de la chaîne. Ces indications sont à respecter, notamment quant au nombre et au pas des entraîneurs et à la jauge de la chaîne.
  • État du guide-chaîne : une chaîne en bon état qui ne coulisse pas librement dans le guide-chaîne (démonté de la tronçonneuse) indique soit un problème de corrosion soit un dommage sur le guide.Tout guide-chaîne dont la glissière est pincée ou a subi un choc doit être remplacé. De même, pour les longs guides ayant une roue dentée en bout de guide, tout signe de corrosion ou de choc sur cette roue dentée doit amener à remplacer le guide-chaîne.
  • Tension de la chaîne : la chaîne est tendue via une vis sans fin actionnée soit par une vis, soit par une mollette de tension qui pousse le guide-chaîne vers l'avant de la machine. Il faut s'assurer que ce dispositif est propre et que l'ergot de tension de la tronçonneuse rentre bien dans l'alésage du guide-chaîne. Une chaîne détendue ne coupe pas, saute fréquemment et présente un danger, une chaîne trop tendue coupe mal et fatigue la machine.Une tension correcte de la chaîne se constate (chaîne en place et prête à fonctionner) en la soulevant de son guide, car seuls trois entraîneurs doivent être alors visibles, les autres étant toujours masqués dans la gorge du guide.
  • Graissage de la chaîne : la tronçonneuse dispose d'un dispositif de graissage continu de la chaîne composé d'un réservoir d'huile de chaîne (à ne pas confondre avec l'huile 2 temps !) et d'une pompe à huile. Le graissage continu de la chaîne permet à celle-ci de courir sans trop de frottement sur le guide, sert au refroidissement et évite la corrosion.

Un problème de graissage de la chaîne se constate en approchant le nez de la tronçonneuse en marche d'un papier journal : si le graissage est correct on doit constater des gouttelettes d'huile projetées sur le papier. Un débit d'huile trop important ou insuffisant se dose via une vis de réglage. Si aucun débit d'huile n'est constaté, il faut contrôler le niveau et la qualité de l'huile de chaîne dans le réservoir, le débit d'huile en sortie de pompe à huile et la propreté des orifices de passage de l'huile sur le guide-chaîne.

Problèmes sur le moteur de tronçonneuse

Les problèmes de moteur sont assez classiques sur les tronçonneuses et ne doivent pas être négligés, car ils signalent un dysfonctionnement qui peut entraîner l'usure prématurée d'une pièce se terminant toujours en panne.

Problèmes de moteur sur une tronçonneuse thermique (essence)

Si le moteur ne démarre pas ou tourne mal sur une tronçonneuse thermique, c'est soit un problème d'allumage, soit un problème de carburation.

La majeure partie de ces problèmes se résout tout d'abord par un simple processus de contrôles avant de rechercher une panne :

  • Le moteur ne tousse pas : c'est le signe d'un défaut complet d'allumage ou d'un manque total de carburant. Les principaux contrôles à effectuer sont :
    • Allumage : le contact est-il bien positionné sur la position 'démarrage', ou a minima sur la position 'marche' ? Le fil de bougie est-il correctement raccordé sur la bougie ?
    • Carburation : le carburant dans la machine n'est-il pas trop vieux (plus d'un mois ?) La pompette d'amorçage en carburant n'est-elle pas percée ?
  • Le moteur tousse mais ne démarre pas : si le moteur tousse (quelques explosions), c'est la preuve que l'allumage fonctionne à peu près et que le mélange air/essence arrive dans la chambre de combustion. Il faut alors contrôler :
    • Allumage : l'état des électrodes de la bougie (à nettoyer ou à remplacer).
    • Carburation : état du carburant (vétusté), des filtres à air et à essence (crépine) et de la mise à l'air libre du réservoir de carburant.
  • Le moteur démarre mais ne tient pas son régime : si le problème ne s'était pas encore présenté, il ne faut pas chercher à régler le carburateur à moins d'être familier de cette technique. Il faut plutôt envisager une prise d'air dans un joint de carburateur et se tourner vers un professionnel.

Problèmes de moteur sur la tronçonneuse électrique

Le moteur électrique de la tronçonneuse, qu'il soit alimenté sur secteur ou par batteries rechargeables, ne pose pas de problème de fonctionnement dès lors qu'il est correctement alimenté.

Avant de rechercher une panne sur une tronçonneuse électrique, il est bon de vérifier :

  • Tronçonneuse sur secteur : problèmes d'alimentation électrique :
    • Le disjoncteur sur la tronçonneuse n'est il pas en sécurité ?
    • Les rallonges sont elles correctement raccordées et déroulées intégralement ?
    • La prise électrique est elle correctement alimentée sans disjonction au niveau du tableau électrique ?
  • Tronçonneuse sur batteries : le problème peut venir d'une batterie en fin de vie ou mal chargée. Il faut alors tenter de permuter avec une autre batterie ou, en dernier recours, de décharger complètement la batterie à l'aide d'une lampe-témoin (une ampoule d'automobile fait l'affaire) et de la recharger complètement.

Une fois ces contrôles effectués, si le moteur ne tourne pas, il faut alors se résoudre à constater la panne qui peut être due à un défaut des charbons ou du condensateur.

Pour en savoir davantage sur les tronçonneuses, leur entretien et leurs pannes :